Art & Culture in Africa
READING

Sur le dos du Journal d’un Pigeon Voyageur

Sur le dos du Journal d’un Pigeon Voyageur

Allez hop! On grimpe à dos de pigeon pour un tour du monde mondial de l’Afrique! 🙂

C’est le Journal d’un Pigeon Voyageur qui gère les tickets, le plan de vol et les destinations. Derrière sa casquette de pilote il y a une curiosité enthousiaste qui l’emmène à travers des lieux époustouflants! Ce joyeux pigeon nous met l’eau à la bouche avec ses découvertes culinaires, nous écarquille les yeux de surprise avec ses escapades originales et nous laisse sans voix devant ses photos qui révèlent de véritables trésors.

Son travel site est un petit bijou. Il est de passage à Jolieville et nous propose ses recommandations sur ce qu’il faut absolument explorer sur notre JolieContinent!

Embarquement immédiat!

Une destination

Le Rwanda sans l’ombre d’un doute.  

Hôtel Cormoran Lodge – Rwanda

Exploré il y a déjà quatre ans, le pays des Mille Collines figure parmi mes plus beaux et émouvants voyages. Loin d’uniquement se circonscrire au génocide dont il fut l’affreux théâtre au printemps 1994, ce territoire se distingue par: 

Une nature ainsi qu’une faune (dont les gorilles sont les dignes représentants), plurielles, protégées, à découvrir dans les parcs nationaux de l’Akagera, de Nyungwe et des Virungas;

Des villes chargées d’Histoire;

La richesse de sa Culture;

La farouche volonté dont il fait preuve pour se développer en misant, entre autre, sur l’essor du tourisme de luxe (avec des hébergements d’exception tels que le Nyungwe Forest Lodge et le tout récent Bisate Lodge), l’écologie,  la jeunesse et le secteur numérique.

La forte croissance économique qu’il affiche désormais témoigne ainsi de la réussite d’un pari auquel beaucoup, il y a 23 ans, ne croyait pas. Et même si certains éléments restent encore perfectibles, la renaissance, tel un sphinx s’extirpant des centres du génocide, de ce géant d’Afrique de l’Est ne peut laisser indifférent.

Le Gorille, emblème du Rwanda

Des hôtels atypiques

L’inclassable Bogobiri House situé à Lagos la capitale économique nigériane.

Havre de paix, au cœur d’une ville dont l’effervescence semble ne jamais s’arrêter, dont l’âme, comme en attestent les œuvres disséminées sur place et  les concerts qui y sont donnés, est résolument imprégnée d’Art. Et quand à cela s’ajoutent: des chambres qui voient leur décoration revisiter l’esthétique africaine,  une délicieuse cuisine (mention spéciale pour les yam and eggs du petit déjeuner) ainsi qu’ un personnel aux petits soins, on se réjouit d’avoir préféré cet hébergement aux chaines hôtelières plus classiques.  

Pour une escapade placée sous le double signe de l’absolue détente et d’une parfaite déconnexion, l’hôtel Kaya Mawa, construit sur l’île malawite de Likoma Island se révèle être un hôtel d’exception. Ici, face à la majesté du lac Malawi, la conversation avec soi-même redevient l’unique priorité.

Se reposer, se ressourcer, contempler les merveilles de Dame Nature et se régaler des délicieux mets concoctés à partir de produits locaux : qui, dites-moi, pourrait résister à un tel programme ?

Kaya Mawa

Une expérience inoubliable

Un safari à pied dans l’immense Mole National Park, situé au nord du Ghana. Car la rencontre avec les pachydermes qui y ont élu domicile est l’une de celle qui vous marque à jamais. Et pour en profiter davantage,  séjourner à l’incroyable Zaina Lodge, cet exclusif éden bâti au cœur même du parc, où les éléphants viennent plusieurs fois par jour déguster, devant les chalets, des feuilles d’arbres.

Priceless moment for sure!

Mole National Park
Zaina Lodge
Piscine
Terrasse

Un lieu original

Kakum National Park Canopy

Admirer, au cœur de la Nature, des panoramas d’exception en empruntant l’une ou l’autre de ses vertigineuses canopy walk: celle du Kakum National Park, à proximité de la ville ghanéenne de Cape Coast, celle du Parc National Rwandais de Nyungwe ou enfin celle (la plus longue) du Lekki Conservation Center, située dans la périphérie de Lagos (au Nigéria).

Nyungwe Canopy Walk (Rwanda)
Lekki Conservation Canopy (Lagos)

Un Musée d'art contemporain

Inauguré il y a tout juste un an, le Museum of African Contemporay Art Al Madeen (MACAAL) est une enclave culturelle marrakchie célébrant les artistes contemporains de l’ensemble du continent africain. Outre sa beauté architecturale, j’ai été époustouflée par la diversité de la collection exposée permettant un accrochage des œuvres de Chéri Samba, Frederic Bruly Bouabré, Nicolas Ondongo ou Cyprien Tokoudagba  aux côtés de celles de Chaibia Tallal, Al Hallaj et Djamel Tatah. Cette ode au continent africain est, à mon sens, une jolie manière de faire taire les tentatives d’opposition entre plusieurs Afriques tout en  révélant au Monde, par ailleurs, les talents artistiques dont regorgent ses 54 pays.

Cheri Samba - MACAAL Marrakech
Cyprien Tokoudagba - MACAAL Marrakech
Djamel Tatah - MACAAL Marrakech

Des artistes dont le travail me fascine

Sensible au travail d’artistes réalisant des œuvres contemporaines à partir de matériaux recyclés, je pense en premier lieu au burkinabé Hamed Ouattara dont l’original mobilier habille avec élégance les pièces qu’il investit.

Telles celles de l’Alara Concept Store ouvert dans la capitale économique nigériane.

Puis aux belles sculptures de l’artiste plasticien togolais Claudio Kunakey.

Une exposition parisienne à voir ce mois-ci

La magnifique rétrospective consacrée, à la Fondation Cartier, au renommé photographe malien Malick Sidibe.

Elle offre, en effet, une immersion réussie dans l’univers de celui qui fut surnommé l’Œil de Bamako en raison, notamment, des légendaires portraits en noir et blanc, à l’esthétique de surcroit léchée,  qu’il fit de la jeunesse bamakoise dans les années 60-70. 

Le studio photo installé sur les lieux ainsi que la bande-son, où figurent Tabu Ley Rochereau, Otis Reding ou Celia Kruz,  accompagnant le visiteur tout au long de son parcours contribuent, en outre, à la réussite de ce voyage sensoriel .

Un hommage à ne pas manquer.

Des restos incontournables

Pour satisfaire une envie de douceurs, sur le continent africain, voici 4 adresses atypiques que je vous recommande les yeux fermés:

le Nok, table fusion du chef Pierre Thiam, nichée dans l’enceinte de l’Alara Concept Store, dessiné par le starchitecte anglo-ghanéen David Adjaye, à Lagos

La Mouette et les Dromadaires : une adresse du bout du monde située, face à la mer, à Sidi Kaouki ( ville distante d’Essaouira d’une trentaine de kilomètres) où les produits de la mer sont cuisinés avec brio .

Le Saakan, antre abidjanais de Christelle et Frank Anet, qui offre à ses hôtes ni plus ni moins qu’un inoubliable orgasme culinaire.

la Tante DC 10 à Accra proposant, dans un ancien avion de la compagnie aérienne Ghana Airways, depuis réaménagé, une savoureuse cuisine locale.

Un guide à découvrir

Incontestablement l’inédit city guide:  L’Afrique à Paris – Little Africa, rédigé par Jacqueline Ngo Mpii et son équipe,  mettant à l’honneur une facette insoupçonnée de la Ville Lumière. Minutieusement choisies, ses adresses, aussi bien culturelles, culinaires que fashion,  conjuguées aux interviews de talentueux artistes et  designers  immergent, en effet, le lecteur dans un Paris où l’Afrique est, contrairement aux idées reçues, bel et bien présente.

L’Afrique à Paris constitue donc un véritable must have pour  tous les amoureux de ce continent aux mille et une richesses sans oublier les personnes, fussent-elles touristes ou non, désireuses d’explorer la capitale française en sortant des sentiers battus.   

Suivre le Journal d'Un Pigeon Voyageur

Sur son Travel site web

Sur son Insta

Sur sa Page Facebook

Sur Twitter

Son contact

« Le voyage est la seule chose qu’on achète qui nous rend plus riche »

Une citation, dont j’ai en vain chercher l’auteur, à laquelle je ne peux que souscrire.

Journal d’un Pigeon Voyageur


  1. Larissa YAPO

    11 décembre

    Waouh ! super ! fantastique ! j’ai été obnubilée ,subjuguée ,emportée dans ce tourbillon de merveilles.Mais pourquoi cette fusion a t-elle tardé hein ? Heureuse parce que à Jolieville , tout est chuc chuc ! voilà que c’est doublément chuuc ! Braaavo pour le voyage du pigeon .j’ai kiffé grave bien .Merci et bonne continuation !

    J’oubliais ,j’ai beaucoup aimé cette citation : « Le voyage est la seule chose qu’on achète qui nous rend plus riche » Car c’est une pure vérité…. et je complète  » et qui nous procure de la joie ,la santé » »

    • Ivy

      13 mars

      Merci bcp Larissa pour votre retour ! Ce fut un réel plaisir pour moi de partager ici quelques unes de mes adresses fétiches sur le continent africain.

      • Yoyo

        14 mars

        Et nous, à Jolieville, on était trop enjaillés de recevoir le Journal d’Un Pigeon Voyageur et de bénéficier de ses super reco ! 😉

Parle pour toi ici !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

INSTAGRAM
%d blogueurs aiment cette page :