Monthly Publishing Art Magazine

Fusion et Friction avec Sess Essoh

Enigmatique mais si drôle et surtout sensible, l’artiste Sess Essoh affectionne les chemins distincts et les schémas singuliers. Avec son exposition dénommée #Friction, il dépeint les liens entre les hommes qui s’associent, s’attachent et s’enchainent. Il lie des mots aux oeuvres qui se frottent, se contestent et s’affrontent.

On entend sa voix sur les murs. On lit son regard dans ses tableaux.

Les lignes de Sess Essoh se dessinent et s’écrivent dans la fragilité qui s’allie à la force, dans le caractère qui s’émeut dans l’existence.

#Friction _ Sess Essoh

C’est sur les bords de la petite ville de Dabou, précisément à Toupah, que Sess Essoh voit le jour en 1988. Le petit écolier, influencé par les bandes dessinées de Marvel, s’amuse à dessiner et devient artiste plasticien après son diplôme d’Etudes Supérieures Artistiques à l’Ecole Nationale des Beaux-Arts d’Abidjan en 2012.

Son imagination va au delà des lignes, des courbes, des matières pour s’étendre aux beaux mots. Le quotidien est sa source d’inspiration. Il y puise ses directions artistiques et les modèle avec ses textes. Les relations humaines, les liens entre les hommes l’interpellent. Il façonne son art autour de ce sujet laissant s’exprimer son génie artistique sur des matières improbables parfois : sable, jean, chutes de toiles tissées, cordes, lanières en plastique… Tout semble trouver une autre vie en passant dans ses mains. Tout semble crier à corps perdu des messages d’une profondeur unique. Et tout semble si libre, si affranchi, si engagé, si improvisé, si indépendant.

J’ai eu l’honneur de lire ce bout de texte écrit par Sess Essoh sur l’un des murs de Cité des Arts, lors de la performance artistique réalisée au vernissage, le 25 janvier 2017.

Sess Essoh fait partie du collectif  Yes Graffiti, fondé en 2015 avec les artistes Yéanzi et Ekra, tous passionnés du Street Art. Ils interviennent alors à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA) dans la section pour mineurs. Le collectif est motivé par la volonté de transmettre, de créer ensemble, de produire un impact, dans l’espoir de réorienter la trajectoire de ces jeunes et de les aider à s’évader des murs sévères d’une réalité bien trop précoce et bien trop précaire.

Parallèlement, Sess Essoh est le directeur artistique de l’exposition « AbiReggae Art », une exposition construite autour du Festival International de Reggae d’Abidjan, mêlant musique, textes, peintures sur fond historique du mouvement reggae.

Avec #Friction, Sess Essoh nous entraine dans son monde parallèle, dans sa tête, dans son imaginaire. A chacune de ses oeuvres, on suit son regard qui nous fait visiter chaque mur, chaque cloison, chaque pilier de la salle d’exposition de Cité des Arts, réalisée par A’lean & Friends. A gauche, à droite, dans l’angle, au plafond, toute surface porte l’empreinte de l’artiste, qui étale ses oeuvres et signe ses mots.

HORAIRES

Visite libre en matinée.

Visite guidée de 14h30 à 22h00 en semaine; de 10h00 à 13h00 / 18h00 à 21h00 les samedi.

Fermé le dimanche.

Infoline & RDV: +225 44 08 98 27


RELATED POST

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

INSTAGRAM