Monthly Publishing Art Magazine
READING

L’Afrofuturisme du photographe Siaka Soppo T...

L’Afrofuturisme du photographe Siaka Soppo Traoré

A Jolieville, on écrit aussi pour l’Art Contemporain.

Jeune femme photographiée de face par Siaka Soppo Traoré dans le style afrofuturiste

J’ai été tout de suite séduite par la collection « Afrofuturiste » de l’artiste Siaka Soppo Traoré. Ce talentueux photographe qui saisi si bien la puissance du mouvement des danseurs de rue, s’est attardé cette fois sur des traits culturels d’un mouvement qui décrit l’africain des temps modernes. Lorsqu’il m’a proposé d’écrire pour cette collection, l’idée était de traduire par des mots les caractéristiques culturelles et artistiques que l’artiste a su capter par la profondeur des couleurs de ses clichés et par la stature de ses modèles.

En voici le résultat.

"Afrofuturisme" de Siaka Soppo Traoré

Jeune homme photographié de profil par Siaka Soppo Traoré dans le style afrofuturiste

On dit de la culture qu’elle représente l’ensemble des éléments distinguant une société ou un groupe social, d’une autre société ou d’un autre groupe. Elle rassemble les connaissances, les disciplines, les savoir-faire, les traditions, les coutumes, propres à un groupe humain, à une civilisation. On pourrait ainsi prétendre que la culture permet à l’esprit de développer son sens critique, son goût et son jugement.

Jeune femme drapée d'un tissu coloré et photographiée de profil par Siaka Soppo Traoré dans le style afrofuturiste

Dans cette réflexion, le photographe Siaka Soppo Traoré s’est penché sur la culture africaine, cette civilisation dont il est témoin. Il lui est alors apparu que l’Homme africain, s’inspirant de sa culture originelle, s’invente et se réinvente au contact d’autres cultures au point de développer un modèle métissé, un être en qui se concentre un bouillon de cultures, parfumé des saveurs du monde.

Femme photographiée de profil par Siaka Soppo Traoré dans le style afrofuturiste

C’est ainsi que s’est formé dans son objectif « l’Afrofuturiste », ce personnage contemporain, qui a aspiré des civilisations étrangères à multiples reprises, tout en préservant ses racines africaines. Dans son travail, l’artiste décide de parcourir cet humanisme nouveau, qui puise en dedans de lui-même les remèdes à ses propres maux, les voies à son propre chemin et les lumières à ses propres énigmes. Ce voyage dans le for intérieur l’amène à s’interroger sur le regard que l’on peut porter sur un autre soi, différent mais complémentaire, insaisissable mais nécessaire à sa propre évolution.

Selon le photographe, l’africain d’aujourd’hui est une personne qui cherche sa place dans un monde qu’il crée et réinvente avec de nouveaux paramètres car il sait que l’avenir de la planète se joue en grande partie en Afrique. « L’Afrofuturiste, tel que je me le représente, est un citoyen du monde qui mute constamment, un nomade moderne qui contemple la terre entière pour en faire sa maison. »

Homme avec capuche photographié de face par Siaka Soppo Traoré dans le style afrofuturiste

Siaka Soppo Traoré dit s’inspirer des hiéroglyphes égyptiens, des iconographies religieuses et des moitiés qui s’unissent, afin de questionner l’esthétique africain dans son aspect futuriste. Il fige, dans ses clichés, la mutation qui s’opère dans cette humanité. Cet « Homo- » qui parcoure le monde, ou plutôt, ce gros village dans lequel les cultures se rencontrent, s’entrecroisent et se mêlent.

Jeune femme photographiée de face par Siaka Soppo Traoré au look afrofuturiste

Guilène Assamoi – a.k.a @yoyolajolie


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

INSTAGRAM